Construction de l'Orgue de Sauveterre
(Hautes-Pyrénées)

    Construction :

     

     Cet orgue a été pleinement pensé pour l’église de Sauveterre. Ce n’est pas la copie d’un instrument déjà existant mais une authentique création. Comme toute création, celle-ci puise son inspiration dans une période passée dont le choix a été motivé par l’acoustique très nette de l’église. En effet, à Sauveterre, on retrouve la précision acoustique des églises de l’Europe du Nord. Dès lors il était intéressant de penser un instrument qui permette de jouer, de façon privilégiée mais non exclusive, le répertoire extrêmement riche composé aux XVllème et XVIIIème siècles dans les pays du Nord et dont l’œuvre de Jean-Sébastien Bach constitue le sommet.

 

Détails de la console
des claviers

Buffet d’orgue
en chataignier

    Harmonisation :

     

         Avec ses deux claviers de 56 notes, son jeu de Soubasse 16’ au pédalier, cet instrument offre une grande variété de possibilités musicales. Afin de donner le plus de relief possible aux différentes registrations, chaque jeu a été harmonisé avec un caractère bien typé, lui permettant de sonner aussi bien en solo qu’en mélange. Une petite chamade (le jeu de Dulzaina) a été implantée à l’horizontale au centre du buffet d’orgue. De nombreuses orgues flamandes anciennes disposaient d’un tel jeu qui apporte couleur sonore et richesse harmonique. 

 

La Dulzaina en chamade

Tuyauterie intérieure

     Information :

     

        Pour jouer l’orgue s’adresser à l’organiste
     Francis CARLI
    Horticulteur à SAUVETERRE ( 65700)  

 Composition de l’orgue